Séance: Le Canada et la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer
Orateur: Mary-Lynn Dickson
Jour: Jeudi
Heure: 10h30 – 11h30
Salle: Canada Hall 1, Centre Shaw

Cartographie du plateau continental étendu du Canada dans l’océan Arctique : La dernière frontière

Le Canada a ratifié la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) en 2003, et il est tenu de délimiter son plateau continental étendu à au-delà de 200 milles marins dans les océans Atlantique et Arctique. En 2013, une demande partielle a été déposée, pour l’océan Atlantique, auprès de la Commission des limites du plateau continental; on y définissait, pour le plateau continental étendu au large de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador, une superficie totale de 1,2 million de kilomètres carrés de plancher océanique. Une reconnaissance internationale future de cette nouvelle frontière conférera au Canada une compétence absolue sur les ressources biologiques et non biologiques se trouvant sur et sous le plancher océanique. Au moment de déposer sa demande concernant l’océan Atlantique, le Canada avait indiqué qu’il déposerait peu après une demande relativement à l’océan Arctique. Entre 2007 et 2016, une cartographie du plancher océanique des eaux prises par les glaces dans l’océan Arctique a été effectuée, et elle a posé des défis logistiques, opérationnels et techniques exceptionnels nécessitant le recours à des camps d’observation des glaces, à des véhicules sous-marins autonomes et à des brise-glaces lourds. Les aspects pratiques de la tenue d’enquêtes scientifiques dans ce cadre environnemental éloigné, rude et complexe sur le plan géologique feront l’objet de discussions, tandis que certaines constatations préliminaires passionnantes seront échangées et qu’il y aura une présentation des prochaines étapes de la délimitation de la dernière frontière internationale du Canada.

Mary-Lynn Dickson

Mary-Lynn Dickson s’est jointe à Ressources naturelles Canada en 2015 à titre de directrice du Programme de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS), à l’Institut océanographique de Bedford, à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse. Elle est responsable de gérer et de diriger le programme UNCLOS, qui consiste à cartographier en totalité le plateau continental étendu du Canada à au-delà de 200 milles marins dans l’océan Arctique, et elle présentera les nouvelles limites externes du Canada à la Commission des limites du plateau continental (des Nations Unies). Madame Dickson est titulaire de diplômes de l’Université Dalhousie (B.Sc. avec spécialisation), de l’Université Memorial de Terre-Neuve (M.Sc.) et de l’Oregon State University (doctorat). Avant de se joindre à Ressources naturelles Canada, elle a agi à titre de chercheuse scientifique dont le travail visait principalement à comprendre en quoi les changements climatiques peuvent influer sur la pompe biologique dans les océans, et elle a passé 800 jours à travailler en mer. Elle a par la suite occupé des postes en gestion de la recherche dans des universités du Canada et des États-Unis. Madame Dickson a participé à l’Expédition polaire canadienne 2015 et elle a été experte scientifique en chef de l’Expédition polaire Canada-Suède 2016, le relevé final de cartographie océanique du programme UNCLOS dans l’océan Arctique.