Séance: La contribution des arpenteurs-géomètres au développement du Canada
Orateur: Brian Ballantyne
Jour: Mercredi
Heure: 10h30 – 11h30
Salle: Canada Hall 1, Centre Shaw

L’arpentage, une institution qui a modelé le Canada

L’arpentage est d’une grande importance au Canada. La Proclamation royale de 1763 énonce le rapport qui existe entre l’arpentage, les peuples autochtones et la Couronne; le rapport Durham de 1839 fait remarquer que l’arpentage assure la « sécurité de la propriété foncière ». L’arpentage – en lien avec les personnes, l’infrastructure, l’innovation, les idées, les idéaux ou l’imagination – a modelé et continue de modeler le Canada. Exemples : les négociations de la frontière Québec-New York (années 1760); la construction des chemins de fer interprovinciaux et la création des fuseaux horaires (années 1870); l’irrigation et la rétention des cours d’eau dans l’intérêt public (années 1890); la définition de l’aménagement des terres en tant que discipline (années 1910); le recours à une loi sur le bornage/les frontières afin de régler les différends frontaliers (années 1950); l’établissement d’un droit foncier et de la revendication de parcelles (années 1970); l’utilisation de notes d’arpentage en tant que preuves d’écosystèmes (depuis les années 1790); le rapprochement avec la terre pour toute la génération montante de Canadiens.

Brian Ballantyne

Brian Ballantyne est un arpenteur/avocat dont les activités portent principalement sur la réforme du régime foncier et les frontières. Il travaille auprès de la Direction de l’arpenteur général de Ressources naturelles Canada; il a travaillé à Challenger Geomatics, à la ville de Calgary, à l’Université de Calgary, à l’Université d’Otago, à la Grand River Conservation Authority et à la ville de Burlington. Il a prodigué des conseils pour des questions liées à des litiges et à la médiation, il a travaillé en Nouvelle-Zélande, au Brésil et en Russie, et il publie abondamment et fait de nombreuses présentations.